Lamentation devant le mur du Chien

Aux songes qui m’interpellent
avec leurs gueules chiffonnées
de grimaces improvisées
soufflant toutes les chandelles

Aux misères et aux chagrins
aux semelles doublées carton
au gris manteau comme édredon
Aux trahisons des jours anciens

À la sorcière au berceau
qui faute de couverts vermeils
me cracha de mauvais conseils
en me donnant le gout du beau

Aux mots qui me firent croire
à la force de leur bon droit
qui si maniés comme il se doit
m’introduiraient dans l’Histoire

Sans piston ni parrainage
sans les codes ni les appuis
on cumule refus et dénis
là s’arrête le voyage !

Le regret tissé de rancœur
me remonte et m’indigne
Je me languis et je prends peur
face à l’implacable guigne

car ma violence intérieure
est mauvaise conseillère
agitant tous ses leurres
me tannant, elle suggère

de séquestrer en otage
un critique bien en place
qui rendrait enfin hommage
aux mots puissants et tenaces

qui échafaudent en toute folie
dans une solitude glauque
une œuvre fort aboutie
ne pouvant demeurer en stock

Je torturerais volontiers
un Grand Lecteur juge et partie
veillant sur son pré carié
cerbère jaloux vieille pythie

Qui d’autre pour faire justice ?
Quelques attachées de presse
qui s’empressent à Saint-Sulpice
verre au bec jouant de la fesse

Être de la face au sphère
chemise blanche et oie idem
être du tout littéraire…
Je leur concocte un requiem

Pour ne pas m’aigrir l’âme
que l’adversité entame
Pour honorer mon maitre
et s’obstiner à être

Pour forcer ma destinée
presser mon potentiel
Pour faire un pied de nez
à la clique des immortels

au temps qui s’accélère
dans des réseaux virtuels
qui veillent, surveillent
tels des dieux tutélaires

Pour mystifier la mort
que le miroir maquille
Pour détourner le sort
qui a pour béquilles

la terreur du hasard
quand fous sanguinaires
sans dé s’en emparent
vomissant la guerre

Pour rejeter l’horreur
apaiser la douleur
mettre l’humain à part
avant qu’il soit trop tard

pour tout ça… des mots

 

Photo : Sculpture Jacques Rival + Livre La Faille de CB

 

 

« Écoutez mes émissions sur Léo Ferré
Critique et criticature »