Voyage

Quelle photo sélectionner ? La plus belle, la plus représentative, la plus étonnante, la plus touchante, la plus insolite, la plus ratée ? Autre ?

Les écrivains relatent volontiers leurs voyages. Je viens de marcher sur les pas de Lord Byron qui disait du Monténégro : « …la plus belle union de la terre et de la mer… » Assurément. Pour ma part, j’écrirais  : « Les montagnes noires se jettent dans le bleu de l’Adriatique. » C’est plus coloré. Certes « se jettent » relève du cliché, « se précipitent », tout autant, « trempent leurs reflets » serait artificiel… La dénomination officielle du voyage était « Entre mer et montagnes », c’est bien.

Que dire d’un voyage ? Saint-Augustin déclara en son temps : « Le monde est un livre, ceux qui ne voyagent pas n’en connaissent qu’une page. » Un pays vaut-il une page ? Combien ai-je visité de pages ?

Que retenir de ce périple ? Les retards des avions qui amputent les nuits ? Le guide monténégrin amoureux de son pays ? La vache qui broutait tranquillement sur le bas-côté d’une route très fréquentée ? Le pope frappant comme un forcené les cloches du monastère tandis que son chien fuyait en hurlant ? Les chats tranquilles qui déambulent en maîtres dans les villes et les restaurants ? Il existe même un musée du chat ! La baie de Kotor ? Les canyons ? Le lac de Skadar ? Le lac noir ? Le petit port de Budva déguisé en Saint-Trop ? Les rencontres avec des inconnus qui deviennent des familiers pour quelques heures ?

Ce qui motive un voyage doit pouvoir orienter les réponses…

Mon but premier était de me changer les idées et de mettre fin à mes questionnements. Dit-elle, tandis que les points d’interrogation de la page s’esclaffent et se « gondolent » de toute leur graphie. Mon but second était de voyager pour voyager. Du reste, je n’avais jamais songé à me rendre au Monténégro, ignorant même sa localisation, d’autant que son nom contribue à brouiller les méridiens de la mémoire. Là, nous quittons le cliché pour la métaphore.

Tout en dégustant un raki aux orties, des tranches de pastèque bien fraîches et des beignets au miel, j’envisage de parcourir, bientôt, une nouvelle page du monde.

Photo prise au monastère de Saint Nicolas
« été
Mode d’emploi »