Voir le panier 0
Lire la suite

Éloge du bref

Mon nom vient du grec, il signifie : définir, délimiter. Mon rôle consiste à exprimer en très peu de mots des pensées, des principes. Attention ! Ne pas me confondre avec le petit dernier, l’arriviste au nom anglais, car moi je rejette les lieux communs et le commun. Lui, enfin je ne veux pas en dire du mal, mais ce que j’ai pu lire ne m’enthousiasme pas. Voici, au hasard, quelques uns de mes propos : « Point…

Lire la suite
Lire la suite

Corto Maltese et moi

Corto Maltese m’avait donné rendez-vous gare d’Austerlitz à Paris. Après une chaleureuse accolade, il m’entraina sur un banc pour me proposer un voyage en sa compagnie. Rêvant d’échapper aux contraintes tantôt artistiques, tantôt  thérapeutiques, voire cosmétiques qui ligotaient mon existence, j’acceptais. Aussitôt des mouettes nous entourèrent, elles piaillaient comme de vulgaires moineaux, au lieu de crier ou de rire comme le veut leur espèce. Il est vrai que nous étions dans une gare nullement maritime…

Lire la suite
Lire la suite

Écoutez mes émissions sur Léo Ferré

dans la série « C’est extra » à Antenne d’Oc Conçue et réalisée par Colette Brogniart avec la complicité de Bernard Legendre, à la technique Raphaëlle Les 5  premières sont  sur le site Antenne d’Oc et sur celui-ci en bas de la page d’accueil (les 4  premières) ou ici même  ! 1ère – « Du je au nous »  en passant par le « on » pour atteindre l’universel… – juin 2017 (53′ 49) 2ème – « Un poète en Quercy » –…

Lire la suite
Lire la suite

Lamentation devant le mur du Chien

Aux songes qui m’interpellent avec leurs gueules chiffonnées de grimaces improvisées soufflant toutes les chandelles Aux misères et aux chagrins aux semelles doublées carton au gris manteau comme édredon Aux trahisons des jours anciens À la sorcière au berceau qui faute de couverts vermeils me cracha de mauvais conseils en me donnant le gout du beau Aux mots qui me firent croire à la force de leur bon droit qui si maniés comme il se…

Lire la suite
Lire la suite

Critique et criticature

Commentaires après la lecture de « Léo Ferré, droit de réponse !» de Frantz Vaillant (Ed. du Petit Véhicule). Frantz Vaillant -journaliste & réalisateur de films- a conçu un ouvrage à partir de critiques journalistiques, d’extraits d’émissions de radio et de télévision concernant Léo Ferré, afin de lui redonner la parole via textes et entretiens. Un travail impressionnant, nécessaire et affligeant pour bon nombre de journalistes… « Des  tonnes de crachats sur la Criticature » ne sont pas de…

Lire la suite
Lire la suite

Une rencontre

Notre rencontre fut pathétique. Je revois le large escalier gris, le carrelage fait de petits morceaux grisâtres à l’image du jour et du froid qui baignait le canal strié de passerelles métalliques. Je sanglotais, tout en te serrant dans mes bras. Tu ne correspondais en rien à mon attente, en rien à la demande transmise par lettre. Tu étais terne, rêche, des yeux tout rond, tout marron, alors que j’attendais, pleine d’émotion, une fille aux…

Lire la suite
Lire la suite

Prière de Jouhandeau

Il y a quelques décennies,  dans l’émission littéraire « Apostrophes », Marcel Jouhandeau avait récité une prière qu’il avait écrite pour son enterrement. Cette prière m’avait paru extrêmement belle. Il mourut peu après. Parfois, éprouvant le besoin de prier, bien que doutant quelque peu de l’existence de Dieu, je marmonnais les prières officielles sans enthousiasme. Aussi je me lançais : « Dieu du ciel et de la terre, toi qui a créé toutes ces merveilles, aide les hommes si…

Lire la suite
Lire la suite

Un monde pour demain

Je suis en moi bloqué dans ma peau rivé mes préjugés mes regrets mes remords mes morts mes planques mes manques la haine de moi la défiance de l’autre dédale noir de ma mémoire j’étouffe Inventer une fiction une belle évasion une clef une ouverture une déchirure une espérance une semblance un dessin sur la toile une poussière d’étoile échapper au quotidien à l’oppression du rien aux perspectives closes à la douce névrose qui s’engorge…

Lire la suite
Lire la suite

Nègre blanc

Printemps des poètes 2017 – Thème : Afrique (s)   Je me sens nègre dans le rejet nègre face au mépris diffus nègre dans le regard retenu nègre sous les insultes lancées   nègre quand femme on me tutoie quand la publicité m’exploite lorsque des passants me tripotent leurs yeux collés aux seins et plus bas   qui me détaillent et m’humilient nègre quand de force on me marie nègre quand femme on me prostitue nègre…

Lire la suite
Lire la suite

Un éditeur très particulier

Dans l’épilogue d’un recueil de nouvelles, Anna Gavalda relate un entretien avec un éditeur à qui elle avait envoyé un manuscrit.  Il lui donne un rendez-vous pour parler de l’ouvrage, ce qui est très prometteur. Elle décrit les lieux, évoque les mains fines de l’homme qui, après quelques échanges, lui annonce que le livre est rejeté malgré ses qualités… Sa déception est telle qu’elle reste bloquée sur sa chaise comme paralysée, ce qui embarrasse grandement…

Lire la suite