Voir le panier 0
Lire la suite

Couper le cordon

« Il faut couper le cordon » répète la doxa aux enfants, aux adolescents et aux jeunes adultes. L’évangile recommande, aussi, de quitter les siens pour suivre le Christ. Bon, de toute façon, il a été coupé à la maternité et la vie s’est chargée de lacérer le lien, la mort ratifiant la rupture. Léo Ferré disait de la Mélancolie : « C’est voir sa maman chaque fois qu’on se voit mal » Les poètes sont gens…

Lire la suite
Lire la suite

Le bruit

Le bruit a commencé dans la chambre bleue sous les combles. Une sorte de claquement métallique désagréable, assez fort. Une possible interférence entre le téléphone portable et le poste de radio ? Elle a débranché le câble : le clac clac intempestif persista. Un meuble bancal, un objet en déséquilibre ébranlés par les vibrations des pas sur le parquet ? Elle s’est immobilisée, retenant sa respiration : le clac clac goguenard percuta son cerveau. Elle s’est approchée…

Lire la suite
Lire la suite

Corto, le corbeau et moi

Corto Maltese n’ayant point apprécié la façon dont je lui ai faussé compagnie lors de notre récent voyage au Cap Vert, me proposa, un poil sarcastique, une nouvelle escapade. J’arguais que je n’avais pas la tenue adéquate pour l’accompagner dans des aventures échevelées et plus guère  les nerfs d’acier et les muscles souples de rigueur. Il esquissa un petit geste désinvolte de la main. – Seul le mental importe, quant à la tenue, tu trouveras…

Lire la suite
Lire la suite

La vie continue

Ils ne sont plus là et… la vie continue. C’est, finalement, bien étrange. Gisèle avait une voix grave et profonde. Elle était gourmande, attentionnée… C’était  une lectrice assidue, attentive, chaleureuse. Elle m’écrivait des critiques pertinentes et… positives. Elle m’a relaté des moments de sa vie : je l’écoutais attentivement, avec curiosité et intérêt. Pourtant, je ne me souviens que de bribes… Maryse aimait les fleurs pour leur fragilité et leur force. Elle était vive, en…

Lire la suite
Lire la suite

Alceste 2017

« Mes yeux ont la couleur des matins en chemise »* Tandis que rêves et songes s’éternisent Mon âme s’y réfugie en toute franchise Elle s’y love, s’y complait et s’y remise Refusant de rejoindre mon humeur grise   Mes idées, mes mots et le reste s’empaquettent Lustrés à vif, à chaud à quelques chansonnettes Et mon pauvre amour tout déjanté hoquète Retenu par des fils telle une marionnette Effeuillant sans répit une belle pâquerette   Qui…

Lire la suite
Lire la suite

Dix mots

Ah les concours littéraires ! Voici les dix mots imposés (en italiques) à introduire dans un texte. Ce que j’ai fait avec un soupçon de facétie. Le règlement du concours littéraire de Toulouse avait, comme d’habitude, un côté chafouin : c’est la marque des règlements et des concours en général. S’il en était autrement on considérerait le ou les concepteurs du projet comme des fadas s’ils habitent en dessous de la Loire et des cinglés pour le reste…

Lire la suite
Lire la suite

Initiation

J’ai toujours supposé que les personnes que je rencontrais et rencontrerai m’apprendraient à vivre comme cela se passe dans les romans initiatiques qui cependant me laissaient fort sceptique tant ceux du XIIe siècle que du XXe. Si initiation il y eut, elle concernait de petites choses, sans doute/peut-être, essentielles, de celles qui apportent du plaisir ou du moins un certain bien être. Ainsi adolescente, je découvrais auprès de telle ou tel la liberté de me nourrir…

Lire la suite
Lire la suite

Éloge du bref

Mon nom vient du grec, il signifie : définir, délimiter. Mon rôle consiste à exprimer en très peu de mots des pensées, des principes. Attention ! Ne pas me confondre avec le petit dernier, l’arriviste au nom anglais, car moi je rejette les lieux communs et le commun. Lui, enfin je ne veux pas en dire du mal, mais ce que j’ai pu lire ne m’enthousiasme pas. Voici, au hasard, quelques uns de mes propos : « Point…

Lire la suite
Lire la suite

Corto Maltese et moi

Corto Maltese m’avait donné rendez-vous gare d’Austerlitz à Paris. Après une chaleureuse accolade, il m’entraina sur un banc pour me proposer un voyage en sa compagnie. Rêvant d’échapper aux contraintes tantôt artistiques, tantôt  thérapeutiques, voire cosmétiques qui ligotaient mon existence, j’acceptais. Aussitôt des mouettes nous entourèrent, elles piaillaient comme de vulgaires moineaux, au lieu de crier ou de rire comme le veut leur espèce. Il est vrai que nous étions dans une gare nullement maritime…

Lire la suite
Lire la suite

Écoutez mes émissions sur Léo Ferré

dans la série « C’est extra » à Antenne d’Oc Conçue et réalisée par Colette Brogniart avec la complicité de Bernard Legendre, à la technique Raphaëlle Les 5  premières sont  sur le site Antenne d’Oc et sur celui-ci en bas de la page d’accueil (les 4  premières) ou ici même  ! 1ère – « Du je au nous »  en passant par le « on » pour atteindre l’universel… – juin 2017 (53′ 49) 2ème – « Un poète en Quercy » –…

Lire la suite