Voir le panier 0

Galerie littéraire Colette Brogniart

Mon parcours Conçue dans le Lot...

Mon horloge biologique est facétieuse. Elle s’est enclenchée dès ma conception à Cahors en pays d’Olt, pays de roc et de vent craquant de soleil. Elle n’a retenu de ma naissance à Paris que la déclaration d’une fée qui œuvrait à la maternité : « Elle a des mains d’artistes. » Toute ma vie tendra vers la réalisation de cette prédiction imprudente.

Mon horloge s’attarde à des grappes de secondes, escamotant des décennies…

lire la suite

Critique

« Vienne le temps… » reprend deux travaux de Colette Brogniart : dans une version remaniée, sa maîtrise présentée à Paris en 1972 intitulé « L’univers poétique de Léo Ferré » et son texte paru dans le coffret Barclay de 1981 « Les Poètes » : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Apollinaire et Aragon.
L’univers poétique de Léo Ferré fait le choix de l’étude thématique pour cerner au mieux les mouvements de la création. Et si thématiser c’est isoler et dissocier, c’est aussi inviter au rapprochement et à la fusion. L’étude insiste en première partie sur la « dialectique du mouvement », mouvement et espace, mouvement et temps. « Le poète a investi toutes les dimensions de multiples manières pour être en symbiose avec l’univers, or il aboutit au vide, à l’absence ou à un futur qui l’exclut. Il va se réfugier dans un « Ailleurs » en s’efforçant de passer de l’autre côté, en foulant la dimension du « Rien » en exprimant le « non-dit ».
Dans « Les Poètes », Colette Brogniart présente les cinq « suspects et maudits » pour dégager les liens poétiques et fraternels les unissant à Léo Ferré.
François André
http://lescopainsdlaneuille.hautetfort.com/