Panier 0
Lire la suite

L’instant présent

Assurément, l’instant présent doit être savouré, il convient même de se conforter dans cette délectation. Aussitôt, une petite voix pernicieuse me susurre « À quoi bon, il est si bref et son souvenir s’estompera : un vrai bon moment doit s’inscrire dans le temps non par la répétition, mais de façon pérenne et plus sûrement éternelle.» Aïe ! L’instant vécu comme fugitif perd de son éclat. Si je  me le rappelle, il se teinte de regret. Si…

Lire la suite
Lire la suite

Échanges

Avez-vous remarqué que lorsque n’ayant pas assisté à tel événement ou  partagé tel repas, ceux que vous rencontrez vous disent : comme c’est dommage, c’était super. Donc, la fois suivante vous vous précipitez. Mais des aléas négatifs surgissent, l’ambiance est moyenne, bref c’est décevant ; idem pour le repas : attente, problème de cuisson, convives pénibles… Or ce déroulé se répète : quand vous n’êtes pas quelque part c’est merveilleux, lorsque vous vous y trouvez c’est… Qu’en déduire ? 1…

Lire la suite
Lire la suite

Les dames blanches

Les dames blanches ou chouettes-effraies apprécient la tranquillité, mais s’accommodent d’une présence discrète de l’homme, peut-être que leur persécution fut moindre que celle des chouettes hulottes. Un couple s’était installé dans le pigeonnier dressé sur la maison. Il fut restauré, les ardoises redevinrent tuiles. De l’arbre d’en face, les dames blanches surveillaient les travaux. Le dernier raccord exécuté, elles réintégrèrent leur demeure en passant par le fenestrou aménagé jadis pour les pigeons. Dans les maisons…

Lire la suite
Lire la suite

Libérez-les !

écrit en mai 2020, cet article et son titre diffusé sur des réseaux sert de bannière pour annoncer de multiples événements artistiques, ce dont je me réjouis. Nombre de créateurs s’emprisonnent pour réaliser leurs œuvres. Ainsi les écrivains, l’écriture dévorant le temps : le premier jet le grignote, les suivants le croquent, le tout avale l’existence et gobe la vie. Graveurs, peintres, sculpteurs se fondent dans les formes et les couleurs. Pour que la musique virevolte…

Lire la suite
Lire la suite

Jargon

Inouï ! Il existe des mots pour tout, même pour évoquer des choses qui n’existent pas. Ainsi une paréidolie désigne un phénomène psychologique impliquant un stimulus (visuel ou auditif) vague et indéterminé, conduisant à imaginer une représentation. Par exemple, en observant un nuage, un rocher ou un arbre, un visage s’impose. L’aorasie désigne un phénomène qui n’est reconnu que lorsqu’il disparaît. Deux mots savants, difficiles à placer lors d’une conversation à bâtons rompus, mais il en existe…

Lire la suite
Lire la suite

Messages

Lassée de ne pas recevoir de réponses à ses divers messages quelle que soit la forme retenue, elle décida de correspondre exclusivement avec deux êtres qui lui étaient chers et qui, malheureusement, avaient quitté ce monde. Généralement, elle optait pour les SMS qui présentent l’avantage de ne pas déranger excessivement leurs destinataires puisque brefs et consultables à tout moment. Dans le cas bien particulier de ces deux élus, ruser s’imposait pour que l’étrangeté de sa…

Lire la suite
Lire la suite

De la légèreté

Comment être léger et drôle et rigolo ? Ainsi que le prétendait déjà Figaro, la poésie est l’imparable solution, une poignée de notes et de l’émotion.   « L’insoutenable légèreté de l’être » de Kundera, j’aimerais tant m’y soumettre et rire avec lui des amours que par ailleurs il défend pour élever l’homme : le meilleur   viatique, quant au roman il est idéal pour appréhender la vie en diagonale : chaque personnage jouant sa partition celui-ci l’ironie, cet autre…

Lire la suite
Lire la suite

Texte, contexte, perplexe

J’ai réalisé une vidéo de 2’ 44’’ à partir de l’une de mes nouvelles « Un matin », extraite de Ricochets. Un matin, au réveil, le narrateur ne parvient pas à soulever ses paupières, il tente d’y porter remède, tout en se demandant s’il s’agit d’un refus de voir le monde ou (il est écrivain) d’un refus d’écrire. J’ai adressé le lien à quelques personnes. https://www.youtube.com/watch?v=SVlvIpGo_2s Les commentaires reçus interprètent le texte en fonction du contexte de…

Lire la suite
Lire la suite

Détestation

Je déteste les organismes qui envoient des SMS ou des courriels à la fois invasifs et dictatoriaux puisqu’on ne peut y répondre. Officiellement, leurs objectifs sont de nous aider à nous confiner ou à nous dé-confiner, c’est selon. Verticalité du pouvoir, sens unique toujours. Ils proposent, proposent et disposent de nous, de ce temps libre accru ( ?) de nos cerveaux désemparés. Quelle générosité et quelle abondance de… de toujours la même chose, de toujours les mêmes,…

Lire la suite
Lire la suite

Deux inconnus

Lors d’un voyage en Bretagne, à Beg Meil où Proust séjourna, je pris des photos de paysages, d’églises, d’oiseaux et, pour la première fois, d’inconnus. Il est vrai qu’il faut un appareil avec zoom pour pouvoir voler discrètement des visages. Tout d’abord, une mariée entourée d’une nuée d’enfants endimanchés, des clichés amusants ou jolis : une fillette, enveloppée de tulle, délicieuse et légère comme un elfe puis, du côté de la pointe de la torche, un jeune garçon. En…

Lire la suite